Quand la crise nous pousse à l’agilité et au dépassement…

Nous vivons actuellement une période de crise. Celle-ci nous oblige à vivre, à travailler différemment ; à nous adapter en permanence, sans avoir d’assurance concernant la date d’un éventuel retour à la normale. Cette situation extraordinaire (au sens de « qui sort de l’ordinaire ») nous pousse, individuellement et collectivement, à nous dépasser.

Pour les entreprises, cela induit différentes manières de réagir, conditionnant la poursuite de leur activité. Voyons cela plus en détails.

 

En période de crise, que se passe-t-il ?

 

La crise induit un changement rapide et radical de contexte : ce qui était acquis précédemment et qui avait mené à une réflexion en profondeur, puis donné lieu à une stratégie appropriée, est subitement remis en question.

Par exemple, une entreprise qui vendait ses produits essentiellement en magasins ne peut plus utiliser ce canal de vente du jour au lendemain, puisque la crise sanitaire lui impose de fermer ses points de vente jusqu’à nouvel ordre. La crise a pour effet de pousser l’entreprise à acquérir rapidement de nouvelles compétences (mettre en ligne un site de e-commerce, par exemple), de prendre en quelques semaines un virage technologique qu’elle n’imaginait pas prendre avant plusieurs mois ou années, ou encore d’optimiser son organisation interne qui jusque-là s’appuyait sur un processus qui n’est plus d’actualité.

 

Quelles sont les différentes façons de réagir ? 

 

L’agilité : ce mot clé est dans toutes les bouches, actuellement. Il s’agit, dans la plupart des cas, d’oublier la méthode de travail « en V » (issue du développement informatique), pour adopter le mode projet qui réunit, le temps de sa réalisation, des compétences complémentaires, pour aller très vite de l’idée au produit. Cette organisation offre plus de flexibilité, de réactivité et permet de « coller » aux besoins identifiés (et le cas échéant, à leur évolution en cours de projet).

Si l’agilité apporte beaucoup de bénéfices d’un point de vue opérationnel, elle est indispensable aussi au niveau décisionnel : revoir les processus de décision, supprimer les silos est indispensable pour être en mesure de réagir vite et efficacement. La capacité de la direction à réviser les orientations stratégiques, à modifier ses plans d’action « à la volée », à réorganiser les équipes, et éventuellement à changer radicalement de cap… est aussi capitale, même s’il s’agit parfois d’un travail de « haute voltige ». Mobiliser les troupes dans ces périodes difficiles, notamment si une grande partie est en télétravail, n’est pas simple. Impliquer les salariés dans les changements à venir, dans les réflexions qui sont menées permet de rendre le bouleversement des habitudes ou les difficultés rencontrées plus acceptables.

L’agilité, mise en place à tous les niveaux de l’entreprise, permet notamment de continuer à « naviguer en eaux troubles », c’est-à-dire, de se développer sans être en mesure ni d’anticiper ni de s’appuyer sur des situations déjà vécues.

Charles Darwin a dit en son temps : ce n’est pas la plus forte des espèces qui survit, ni la plus intelligente. C’est celle qui est la plus adaptable au changement, qui vit avec les moyens disponibles et qui coopère contre les menaces communes. Il en est des entreprises que les hommes mènent, comme des espèces.

 

Quelques exemples d’innovations issues de la crise sanitaire

 

Shopping en ville 

De nombreuses villes ont mise en place en quelques jours une plateforme de vente à distance pour les commerçants n’ayant pas de site e-commerce (ni même, parfois, de site web), ceci afin de permettre aux habitants de continuer à faire leurs courses localement et à payer en ligne. Par exemple, la plateforme de shopping en ville créée par la ville de Laon : https://shoppingenville-laon.fr/

 

 

Click & Collect et paiement sans contact 

Pour continuer à travailler et maintenir une activité minimale coute que coute, de nombreuses boutiques se sont lancées dans le Click & Collect. Cette pratique que de nombreuses grandes enseignes avaient déjà mise en oeuvre depuis plusieurs années est devenue la norme pour beaucoup de commerçants, afin de garantir la sécurité des employés et des clients; il en est de même pour le paiement sans contact. La crise a rendu incontournables des innovations technologiques qui, sans elle, auraient mis sans doute des années à s’imposer.

 

Outils collaboratifs 

De même, les habituels freins et résistances à la mise en oeuvre d’outils de collaboration à distance (qu’ils soient d’ordre techniques ou humains) n’ont pas résisté à la crise qui a imposé leur rapide appropriation. Aujourd’hui, dans les entreprises, quelle que soit leur taille, plus personne n’a de difficultés à utiliser les nombreuses solutions de visioconférence qui ont fleuri sur le marché depuis un an. Teams et zoom en sont des exemples parfaits. Ces plateformes de communication collaborative ont vu leur nombre d’utilisateurs grossir et ont pris le pas pour offrir un service de qualité, même s’il reste plus adapté aux réunions (visio-conférence) qu’aux formations. De nombreuses améliorations ont vu le jour sur les applications, rendant le télétravail plus agréable. D’autres outils peuvent venir compléter les plateformes de visio-conférence comme par exemple, Mentimeter qui est une application de création de jeux et exercices (quiz, nuage de mots, présentation…) en temps réel ou Padlet qui permet de créer des tableaux blancs, des documents partagés, tout cela de façon intuitive. Ces outils favorisent l’interaction entre les utilisateurs.

Chez inside, nous nous sommes également adaptés pour rapidement proposer tous nos programmes de formation en distanciel… en attendant de pouvoir à nouveau vous retrouver en face à face. Mais, nul doute, que la crise passée, nous mixerons les deux pratiques qui sont tout à fait complémentaires, et offrent, chacune, de nombreux avantages. Nous utilisons la plateforme Classilio, un outil dédié à la formation, nous permettant de créer des classes virtuelles interactives et de pouvoir animer avec de nombreux moyens pédagogiques. C’est une application qui regorge de multiples fonctions rendant l’animation beaucoup plus agréable et fluide pour le participant et pour l’animateur.

En interne, en plus des outils cités ci-dessus, nous faisons nos réunions à distance sur Googlemeet, nous utilisons la plateforme Trello pour notre boîte à idées et nous avons mis en place un tableau de suivi où chacun d’entre nous remplit et s’informe sur les projets en cours. Tous ces moyens nous permettent de garder un lien constant.

 

 

Decathlon et les masques de plongée 

Un exemple clé de l’imagination dont savent faire preuve les hommes en temps de crise, est l’idée de fabriquer des masques pour les professionnels de santé à partir des masques de plongée de Decathlon. L’idée vient à l’origine de personnels soignants, qui face à la rapidité d’expansion de la pandémie ont eu l’idée de contacter Decathlon pour lui demander s’il était possible d’adapter le masque de plongée de la marque pour pallier le manque cruel de masques à l’hôpital. En quelques jours un groupe de chercheurs, d’ingénieurs (français et américains), de médecins hospitaliers et d’industriels ont permis de lancer la production en série d’un adaptateur afin de transformer ce masque conçu pour le loisir en un outil permettant d’être utilisé en toute sécurité par le personnel soignant des unités de réanimation, dans lesquelles les risques de transmission du virus est le plus élevé.

 

Evidemment, nous préfèrerions ne jamais vivre de crises. Mais celle-ci étant là, nous n’avons d’autre choix que de la vivre et de nous adapter. Et si nous nous retournons sur les quelques mois qui viennent de s’écouler, nous pouvons objectivement constater que la crise nous a peut-être fait gagner en efficacité, qu’elle a aidé à réduire les cycles de décision, ou encore qu’elle a rendu nos collaborateurs plus autonomes… Pour la suite, il est utile et nécessaire, de réfléchir aux changements qui ont été opérés et d’identifier ceux qui ont tout intérêt à devenir pérennes. Alors, dans votre entreprise, quels changements mis en oeuvre pendant la crise seraient bénéfiques sur le long terme et méritent d’être consolidés ?

 

L’équipe Inside, 

Pour découvrir nos formations, cliquez sur ce lien. 

Publié dans la catégorie
Avatar

candres

Laissez un commentaire